a
Hellblade: Senua's Sacrifice
Rock of Ages 2
Japon: la montée en puissance du PC
Steam et ses fonctionnalités
E3-2017-PC-FEVER
Critique Snake Pass
Critique NieR: Automata
Dossier Top subjectif PC 2016
Dangerous Golf
Fallout: Automatron

Hellblade: Senua's Sacrifice

12/09/2017 by MrOut - Enfer sonore

Préparez-vous à mettre votre psyché à l'épreuve dans cette descente en enfer.

hellblade: Senua's Sacrifice

Enfin pour être précis, à Hel, ou Helheim, le monde des morts dans la mythologie nordique,culture peu exploité dans le 10e art. Senua, la guerrière que vous dirigez, arrive dans une barque rudimentaire sur ces terres brumeuses à l'ambiance inhospitalièree.

hellblade: Senua's Sacrifice

Senua, et 'les autres' dans sa tête, part explorer ces terres en mêlant contemplation, énigme et combat. Hellblade: Senua's Sacrifice (que je nommerais HSS dorénavant) tente un pari audacieux (surtout avec un tel budget) avec un style de jeu (walking simulator/beat'em all) qui ne trouvera pas un large public, quoi qu'il arrive.

hellblade: Senua's Sacrifice

Alors qu'importe, Ninja Theory s'est donné au maximum pour créer le jeu atmosphérique de ses rêves qui, pour être apprécié à sa juste valeur, ne doit pas se pratiquer dans des conditions hasardeuses. Outre le fait que pour profiter des graphismes somptueux, une configuration récente sera nécessaire, le travail sur la spatialisation du son est juste magistral. Le sound design de manière général est une perfection (seul la musique de fin m'a fait ressentir un profond hors sujet, mais rien de traumatisant). Par conséquent un périphérique audio de qualité est chaudement recommandé.

hellblade: Senua's Sacrifice

Ce qui compte ici, c'est principalement l'histoire et l'ambiance. Le gameplay ne sert qu'à lié l'ensemble. Les phases de combats, dont on sent l'influence darksoulienne (oui, c'est un adjectif)malgré leur apparente simplicité, procurent une tension palpable au travers de chorégraphie brutale et sanglante. Avec la durée de vie assez courte du titre (moins de 10h pour le parcourir en s'amusant avec le mode photo), et le fait que l'intérêt de le parcourir une deuxième fois ne propose qu'un intérêt très limité, je regrette l'absence d'un mode arène qui aurait pu être sympa pour allonger un poil la durée de vie et s'amuser un peu avec la lame de l'enfer.

Dire qu'il faut absolument jouer à HSS est probablement une exagération. Mais passer à côté de cette expérience atypique à la réalisation somptueuse sera dommageable à la diversification de votre culture vidéoludique.


LastRock of Ages 2SoonNext

Menu

Mr0ut News Mr0ut - Critique Mr0ut - Dossier
  • RSS
  • Twitter
  • About
  • Mobile
  • Youtube
  • Minds

Bord'URL

Archives

Design

a a