a
No Man's Sky Next
Dragon Ball FighterZ
TOP PC 2017
Hellblade: Senua's Sacrifice
Rock of Ages 2
Japon: la montée en puissance du PC
Steam et ses fonctionnalités
E3-2017-PC-FEVER
Critique Snake Pass
Critique NieR: Automata

Lethal League

16/09/2014 by MrOut - Super Base'Sayan'Ball

Issu originellement d’un jeu sur navigateur, la version flash de Lethal League contenait un minimum de contenu pour un maximum de fun. Pensé avant tout pour le multijoueur, cette version n’incluait qu’un personnage unique, une carte unique et même une unique piste sonore. Mais on pressentait déjà le génie dans le game design.

Lethal League 

Autant vous dire d’emblée que Lethal League, dans sa version définitive, est une tuerie. Tout du moins, c’est tout bonnement l’un des meilleurs titres multijoueurs en local de ces 10 dernières années. Et ceux pour plusieurs raisons, la principale étant son gameplay.

Hormis le stick gauche pour contrôler son personnage (oui car Lethal League, bien que pouvant être joué au clavier, s’apprécie pleinement manette en main), le jeu se contente de 3 boutons : sauter, taper et amortir. Le but étant de prendre l’ascendant sur l’unique balle de baseball afin qu’elle percute son adversaire. Plus on frappe la balle, plus sa vitesse augmente, et a fortiori devient plus difficile à intercepter. A partir d’une certaine vitesse, chaque coup est surligné de sa vélocité par un effet de ralentie et de concentration, rappelant furieusement les transformations de Dragon Ball Z. Il faudra alors bien entendu éviter l’ogive, mais surtout anticiper son mouvement afin de la renvoyer plus fort encore, ou de l’amortir pour casser le rythme et ainsi déstabiliser son adversaire. Ce gameplay minimaliste, mais non dépourvu de richesse, s’explique en 5 secondes, se comprends en 8 et ceux pour n’importe quel type de joueur. A la manière d’un Bomberman ou d’un Mario Kart, le plaisir est immédiat, le fun (surtout à 4) est incommensurable.

Lethal League

Mais la version finale de Lethal League vient ajouter à ce gameplay frôlant la perfection une galerie de 5 personnages, ayant chacun une spécialité d’attaque et de déplacement. Si l’un peut d’un simple saut atteindre une balle se nichant au sommet de l’écran, l’autre avec son skate pourra d’un saut faire un wallride et continuer son ride sur le plafond un court instant. Sous la barre de vie de votre personnage, se trouve la barre de force, constitué de quatre cases. Lorsque vous frappez pour la quatrième fois la balle, votre cinquième frappe déclenchera votre spécial, qui vous permettra de faire passer la balle à travers le mur, de l’avaler un court moment pour la recracher en direction de votre adversaire voir de la faire changer de direction après un rebond.

Ajouter à cela un mode multijoueur en ligne, une bande son Chip-Hop/Electro enrichie signée par Doktor Lazer, BigNic, Klaus Veen, Grillo et zeroSCAR. Mais aussi un mode solo qui bien que pas inoubliable, permet de s’entrainer un peu avant de se lancer dans les matchs internationaux.

Lethal League

On regrettera l’absence de leaderboard, des menus inspiré de Smash Bros dont l’ergonomie laisse un peu à désirer et un prix de départ un peu élevé. Même si ce dernier point est à relativiser, car à quatre sur un canapé, le plaisir ne se compte pas.

Clairement, si vous ne possédez pas de quoi jouer à plusieurs sur votre machine, ce jeu ne s'adresse pas à vous. En revanche, si vous aimez le couch gaming à l'ancienne, nul doute que vous vous adonnerez à plusieurs à Lethal League pendant de longue soirée.


LastThe Bureau: XCOM DeclassifiedJust Cause 3: Sky FortressNext

Bord'URL

Archives