a
No Man's Sky Next
Dragon Ball FighterZ
TOP PC 2017
Hellblade: Senua's Sacrifice
Rock of Ages 2
Japon: la montée en puissance du PC
Steam et ses fonctionnalités
E3-2017-PC-FEVER
Critique Snake Pass
Critique NieR: Automata

Dragon Ball FighterZ

30/01/2018 by MrOut - Sans-Muten-Roshi

Après des années d'attente, voici enfin le retour de l'univers de Toriyama dans le versus figthting. Force est de constater que le travail accompli par Arc System Works flirte avec l'irréprochable.

Dragon Ball Fighter Z - Image

Dès sa première présentation à l'E3 2017, tout le monde était unanime sur un point: Dragon Ball FighterZ est au moins aussi beau que le manga dont il s'inspire. L'animation est sans conteste le point le plus réussi du jeu même s'il vous faudra un PC puissant pour le faire tourner correctement à un framerate décent. Le moindre stimuli visuel se transforme souvent en une grosse dose de satisfaction distribuée sous forme de spectacle pyrotechnique de toute beauté.

Dragon Ball Fighter Z - Image

Dragon Ball Fighter Z - Image


Proposant différent modes de jeu, DBFZ ne manque pas de contenu pour un jeu de ce type. Le mode histoire propose différents arcs narratif qui vous feront suivre une histoire qui, sans être à la pointe de l'originalité, se laisse regarder. Le casting japonais est authentique pour chaque personnage même si quelques répliques tombes à l'eau, à cause notamment d'une intonation pas toujours bien choisie. On notera également quelques aberrations dans l'animation lors de quelques cutscenes, mais rien de bien méchant.

Dragon Ball Fighter Z - Image


En ce qui concerne le gameplay, DBFZ est à la fois extrêmement simple à prendre en main et extrêmement difficile à maitriser. Un joueur novice pourra (théoriquement) gagné contre un joueur expérimenté car le jeu est généreux. Les combos sortent très facilement même quand on a pas conscience de ce qu'on fait. Je pense même que ce jeu de combat en particulier, de part la myriade de récompense visuelle et sonore qu'il peut offrir aux joueurs peut donner envie aux néophytes de "s'appliquer" et de se mettre tranquillement à analyser la fonction de chaque bouton. Un bon moyen en somme pour passer du "Je martèle les boutons au hasard" à "Je commence par une charge, avant de me TP et de placer un utimate". En gros, évoluer du statut de joueur Tekken à celui de joueur Street Fighter.

Dragon Ball Fighter Z - Image

Dragon Ball Fighter Z - Image


Techniquement, il n'y a rien à lui reprocher. Le caste un peu limité d'une vingtaine de personnages peut se justifier par le fait de vouloir limiter la redondance (mais alors on peut se questionner sur le fait d'avoir deux Kakarotto et deux Vegeta, mais bref). L'introduction d'une petite dizaine de personnages supplémentaires dans les semaines/mois à venir se fera via un season pass. Et on en arrive au point noir du jeu: son prix. L'édition complète se vend pas loin de 100€. C'est déjà scandaleux de vendre un jeu à ce prix là, mais ça l'est d'autant plus pour un jeu de combat. On est loin de Street Fighter V qui multiplie les season pass au fil des années, mais tout de même. Quelques que soit les qualités du jeu, et elles sont nombreuses, 50€ pour l'édition de base devrait être le prix maximum conseillé tandis que le season pass ne devrait pas être vendu plus de 20€. Faire preuve d'un poil de patience serait faire preuve de sagesse, à moins d'être un fan-boy absolu et que cette fibre nostalgique de vous ai déjà fait passer à la caisse (comme ici).

Dragon Ball Fighter Z - Image

Dragon Ball Fighter Z - Image

Sans conteste le meilleur jeu Dragon Ball depuis... probablement Shin Budokai 2 sur PSP en 2007 (bordel..), vous vous êtes déjà rué sur Dragon Ball FighterZ et avez passé votre weekend à enchainer les Kamehameha. Mais même sans être fan de DBZ, Dragon Ball FighterZ propose une excellente alternative à Street Fighter et mérite pleinement sa place dans le panthéon des jeux de combats. 


LastHellblade: Senua's SacrificeNo Man's Sky NextNext

Bord'URL

Archives